"Ce sera le plus gros événement financier de l'année dans le monde de la high-tech", prévient Josh Bernoff, analyste chez Forrester Research.

Ce sera aussi l'une des plus grosses introductions en Bourse de tous les temps, qui se situera vers le 6e rang aux Etats-Unis et le 15e rang mondial, selon la société de recherche Renaissance Capital, spécialisée dans les entrées en Bourse.

Nick Einhorn, analyste de Renaissance Capital, table sur un dépôt de dossier au premier trimestre, pour un début de cotation entre le deuxième et le quatrième trimestre.

Il a prévenu que la valorisation de la société californienne serait difficile, comme elle l'a été pour plusieurs sociétés de la net-économie venues sur le marché en 2011: le réseau social professionnel LinkedIn avait été sous-évalué par les banques, alors que le site de coupons de réduction Groupon ou les jeux Zynga, tombés sous leur valeur d'introduction, avaient été artificiellement gonflés.

Facebook, dirigé par son cofondateur Mark Zuckerberg, 27 ans, domine l'internet social et revendique plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde.

Le consensus actuel table sur une opération à 10 milliards de dollars. La société serait ainsi valorisée à 100 milliards de dollars.

Trends.be, avec Belga

"Ce sera le plus gros événement financier de l'année dans le monde de la high-tech", prévient Josh Bernoff, analyste chez Forrester Research. Ce sera aussi l'une des plus grosses introductions en Bourse de tous les temps, qui se situera vers le 6e rang aux Etats-Unis et le 15e rang mondial, selon la société de recherche Renaissance Capital, spécialisée dans les entrées en Bourse. Nick Einhorn, analyste de Renaissance Capital, table sur un dépôt de dossier au premier trimestre, pour un début de cotation entre le deuxième et le quatrième trimestre. Il a prévenu que la valorisation de la société californienne serait difficile, comme elle l'a été pour plusieurs sociétés de la net-économie venues sur le marché en 2011: le réseau social professionnel LinkedIn avait été sous-évalué par les banques, alors que le site de coupons de réduction Groupon ou les jeux Zynga, tombés sous leur valeur d'introduction, avaient été artificiellement gonflés. Facebook, dirigé par son cofondateur Mark Zuckerberg, 27 ans, domine l'internet social et revendique plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde. Le consensus actuel table sur une opération à 10 milliards de dollars. La société serait ainsi valorisée à 100 milliards de dollars. Trends.be, avec Belga