D'après le directeur pour la Chine de BMW, Jochen Goller, l'entreprise y emploie plus de 1.000 ingénieurs sur trois sites différents. Ce sont les plus grands départements de recherche et développement du constructeur automobile en dehors de Munich. Tencent, le développeur de la populaire application WeChat, constitue un "partenaire approprié", selon le patron de la marque allemande.

La Chine est particulièrement bien adaptée au développement de la conduite autonome, estime Jochen Goller. Selon lui, la politique du gouvernement chinois est très claire et le montant des investissements consentis dans cette technologie est "incroyable". "Alors que d'autres pays parlent de la 5G, la Chine la construit", a-t-il illustré à propos de cette technologie d'internet mobile indispensable pour la conduite autonome.

Le trafic chaotique en Chine est toutefois un point noir pour les voitures autonomes. Alejandro Vukotich, directeur mondial de BMW pour la conduite autonome, a d'abord pensé qu'il s'agissait d'un "problème insoluble" mais le considère désormais comme un défi. "Si nous résolvons le problème en Chine, nous le résoudrons également pour d'autres marchés."