Des commerçants et des indépendants de la région liégeoise ont reçu, ces dernières semaines, des kits complets pour recevoir Belgacom TV alors qu'ils n'avaient rien commandé, rapporte mardi le journal La Meuse. Au moins trois victimes de ce qui ressemble à de la vente forcée ont été identifiées par le quotidien.

Dans certains cas, le colis est livré par la Poste, dans d'autres, c'est un livreur qui se présente chez le commerçant. Le mode opératoire est toujours le même : le colis est d'abord réceptionné par le destinataire, qui reçoit ensuite un coup de fil annonçant le passage d'un installateur pour effectuer les branchements nécessaires.

Chez Belgacom, on estime que ces faits sont très graves mais on renvoie la balle vers les "partenaires" avec lesquels le fournisseur de services télécoms travaille. Ces sociétés ou magasins sont rémunérés au nombre d'abonnés, ce qui peut entraîner certains abus, regrette Haroun Fenaux, porte-parole de Belgacom : "Dès que nous avons connaissance de telles pratiques de la part de l'un de nos partenaires, nous intervenons."

Trends.be, avec Belga

Des commerçants et des indépendants de la région liégeoise ont reçu, ces dernières semaines, des kits complets pour recevoir Belgacom TV alors qu'ils n'avaient rien commandé, rapporte mardi le journal La Meuse. Au moins trois victimes de ce qui ressemble à de la vente forcée ont été identifiées par le quotidien.Dans certains cas, le colis est livré par la Poste, dans d'autres, c'est un livreur qui se présente chez le commerçant. Le mode opératoire est toujours le même : le colis est d'abord réceptionné par le destinataire, qui reçoit ensuite un coup de fil annonçant le passage d'un installateur pour effectuer les branchements nécessaires.Chez Belgacom, on estime que ces faits sont très graves mais on renvoie la balle vers les "partenaires" avec lesquels le fournisseur de services télécoms travaille. Ces sociétés ou magasins sont rémunérés au nombre d'abonnés, ce qui peut entraîner certains abus, regrette Haroun Fenaux, porte-parole de Belgacom : "Dès que nous avons connaissance de telles pratiques de la part de l'un de nos partenaires, nous intervenons."Trends.be, avec Belga