Selon la FTC, Google avait laissé entendre aux internautes, à tort, qu'il n'installerait pas de "cookies", des petits logiciels espions, ou ne leur présenterait pas de publicités ciblées.

Le Wall Street Journal avait affirmé en février que Google et des entreprises de publicité utilisaient des codes de programmation spéciaux, cachés dans les commandes de Safari, pour surveiller et enregistrer les habitudes de navigation sur internet des utilisateurs du logiciel, en contournant les préférences des utilisateurs qui avaient activé une fonction visant à bloquer les "cookies".

Trends.be avec Belga

Selon la FTC, Google avait laissé entendre aux internautes, à tort, qu'il n'installerait pas de "cookies", des petits logiciels espions, ou ne leur présenterait pas de publicités ciblées. Le Wall Street Journal avait affirmé en février que Google et des entreprises de publicité utilisaient des codes de programmation spéciaux, cachés dans les commandes de Safari, pour surveiller et enregistrer les habitudes de navigation sur internet des utilisateurs du logiciel, en contournant les préférences des utilisateurs qui avaient activé une fonction visant à bloquer les "cookies".Trends.be avec Belga