Les dépôts d'Anderlues et Genson à Montignies-sur-Sambre (Charleroi) sont les plus touchés. A Anderlues, aucun véhicule n'est sorti et à Genson, seuls huit véhicules circulent, a indiqué la porte-parole du TEC Charleroi. A Jumet, un tiers des services est assuré, soit seulement une quarantaine sur les 120 programmés. A Liège, des agents risquent d'être sanctionnés pour avoir suivi les consignes syndicales données pour réagir sur le terrain devant certaines déviations, a indiqué Carmine Fasano, délégué CGSP. Le mouvement ne devrait pas se prolonger au-delà de la journée de vendredi selon le syndicaliste. (Belga)

Les dépôts d'Anderlues et Genson à Montignies-sur-Sambre (Charleroi) sont les plus touchés. A Anderlues, aucun véhicule n'est sorti et à Genson, seuls huit véhicules circulent, a indiqué la porte-parole du TEC Charleroi. A Jumet, un tiers des services est assuré, soit seulement une quarantaine sur les 120 programmés. A Liège, des agents risquent d'être sanctionnés pour avoir suivi les consignes syndicales données pour réagir sur le terrain devant certaines déviations, a indiqué Carmine Fasano, délégué CGSP. Le mouvement ne devrait pas se prolonger au-delà de la journée de vendredi selon le syndicaliste. (Belga)