Le personnel a arrêté le travail afin de se plaindre du manque de main d'oeuvre au sein de Swissport, ce qui a pour conséquence une trop grande charge de travail et des risques pour les employés, expliquent les syndicats. Ces derniers précisent que le mouvement de grève se prolongera jusqu'à ce que la direction de la société suisse donne des garanties suffisantes à son personnel. Le climat social est déjà tendu depuis plusieurs semaines chez Swissport. Les syndicats affirment que les accords de gestion conclus après la reprise de Flightcare par Swissport n'ont pas été appliqués. Le manque de main d'oeuvre est particulièrement pointé du doigt. C'est cette raison précise qui a amené les travailleurs présents dimanche après-midi à arrêter le travail. A l'issue d'une réunion du personnel avec les syndicats, la décision a été prise de partir en grève. "Deux travailleurs inexpérimentés pour un avion de 180 personnes, c'est effectivement trop peu et de surcroît dangereux", estime Sandra Langenus du syndicat socialiste. Une réunion avec la direction de Swissport est prévue lundi à 13h00. (Belga)

Le personnel a arrêté le travail afin de se plaindre du manque de main d'oeuvre au sein de Swissport, ce qui a pour conséquence une trop grande charge de travail et des risques pour les employés, expliquent les syndicats. Ces derniers précisent que le mouvement de grève se prolongera jusqu'à ce que la direction de la société suisse donne des garanties suffisantes à son personnel. Le climat social est déjà tendu depuis plusieurs semaines chez Swissport. Les syndicats affirment que les accords de gestion conclus après la reprise de Flightcare par Swissport n'ont pas été appliqués. Le manque de main d'oeuvre est particulièrement pointé du doigt. C'est cette raison précise qui a amené les travailleurs présents dimanche après-midi à arrêter le travail. A l'issue d'une réunion du personnel avec les syndicats, la décision a été prise de partir en grève. "Deux travailleurs inexpérimentés pour un avion de 180 personnes, c'est effectivement trop peu et de surcroît dangereux", estime Sandra Langenus du syndicat socialiste. Une réunion avec la direction de Swissport est prévue lundi à 13h00. (Belga)