"Les travailleurs revendiquent le maintien de la politique d'emploi qui avait été négociée lors des derniers arrêts de travail de juin 2010, et qui garantissait la transformation d'un certain nombre de CDD en CDI, la valorisation de l'ancienneté (aujourd'hui remise en cause), le maintien des différentes primes existantes", ont précisé les syndicats en front commun. Selon la FGTB et la CSC, les "travailleurs ne font qu'exiger le respect des conventions internes" mises à mal par la direction du groupe français d'équipement automobile. (Belga)

"Les travailleurs revendiquent le maintien de la politique d'emploi qui avait été négociée lors des derniers arrêts de travail de juin 2010, et qui garantissait la transformation d'un certain nombre de CDD en CDI, la valorisation de l'ancienneté (aujourd'hui remise en cause), le maintien des différentes primes existantes", ont précisé les syndicats en front commun. Selon la FGTB et la CSC, les "travailleurs ne font qu'exiger le respect des conventions internes" mises à mal par la direction du groupe français d'équipement automobile. (Belga)