"Une sorte de médiation va avoir lieu, nous suspendons les activités des huissiers", ajoute le porte-parole du groupe. "Les premiers contacts se dérouleront probablement dans le courant de la journée". Selon les syndicats, la réunion devrait être organisée avec un médiateur social issu du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Le piquet de grève installé devant les portes de l'entreprise reste pour l'instant en place. Une large partie des policiers, ainsi que les camions équipés de canons à eau, ont quitté les lieux. Selon la FGTB, l'astreinte qui pourrait être infligée aux personnes présentes au piquet de grève s'élèverait à 5.000 euros par personne, une information que la direction n'a pas confirmée. (Belga)

"Une sorte de médiation va avoir lieu, nous suspendons les activités des huissiers", ajoute le porte-parole du groupe. "Les premiers contacts se dérouleront probablement dans le courant de la journée". Selon les syndicats, la réunion devrait être organisée avec un médiateur social issu du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Le piquet de grève installé devant les portes de l'entreprise reste pour l'instant en place. Une large partie des policiers, ainsi que les camions équipés de canons à eau, ont quitté les lieux. Selon la FGTB, l'astreinte qui pourrait être infligée aux personnes présentes au piquet de grève s'élèverait à 5.000 euros par personne, une information que la direction n'a pas confirmée. (Belga)