"Nous sommes satisfaits de pouvoir offrir à nos hommes la clarté nécessaire quant à la procédure de départ et les garanties financières", explique Stefan Maussen, chef d'entreprise chez le fournisseur SML. "Les conditions étaient fixées depuis un temps chez nous, mais cette signature vient officiellement régler la question." Ches les représentants des travailleurs, les sentiments sont plus partagés. "Tout le monde est content que les discussions houleuses soient derrière nous", commente Rohnny Champagne (ABVV/FGTB). "Nous avons obtenu le maximum." C'est également ce que pense Hasan Düzgün, représentant ACLVB/CGSLB chez SML. "Cela a été une période très intense, où nous n'avons pas ménagé nos efforts. Nous sommes fiers des accords conclus. Mais il y a également un peu de tristesse car c'est le début de la fin. L'ambiance la semaine prochaine sera tout autre." (Belga)

"Nous sommes satisfaits de pouvoir offrir à nos hommes la clarté nécessaire quant à la procédure de départ et les garanties financières", explique Stefan Maussen, chef d'entreprise chez le fournisseur SML. "Les conditions étaient fixées depuis un temps chez nous, mais cette signature vient officiellement régler la question." Ches les représentants des travailleurs, les sentiments sont plus partagés. "Tout le monde est content que les discussions houleuses soient derrière nous", commente Rohnny Champagne (ABVV/FGTB). "Nous avons obtenu le maximum." C'est également ce que pense Hasan Düzgün, représentant ACLVB/CGSLB chez SML. "Cela a été une période très intense, où nous n'avons pas ménagé nos efforts. Nous sommes fiers des accords conclus. Mais il y a également un peu de tristesse car c'est le début de la fin. L'ambiance la semaine prochaine sera tout autre." (Belga)