Trop peu de volontaires se sont présentés lundi chez les sous-traitants pour pouvoir démarrer la production. A l'extérieur, de nombreux employés se sont réunis pour marquer leur mécontentement, sous les yeux de la police. Un noyau dur de travailleurs s'est rendu sur le site de Ford, ralliant la soixantaine d'employés de l'entreprise déjà sur place. (MUA)

Trop peu de volontaires se sont présentés lundi chez les sous-traitants pour pouvoir démarrer la production. A l'extérieur, de nombreux employés se sont réunis pour marquer leur mécontentement, sous les yeux de la police. Un noyau dur de travailleurs s'est rendu sur le site de Ford, ralliant la soixantaine d'employés de l'entreprise déjà sur place. (MUA)