Daniel Balle et son fils Alexandre, agriculteurs originaires de Florennes, ont été condamnés, en première instance et en appel, à une peine d'intérêt général. L'agriculteur a toujours estimé avoir été un "bouc émissaire" alors que plusieurs dizaines de personnes avaient participé au mouvement de contestation qui avait débouché sur le saccage du stand de l'AFSCA. Les Balle père et fils sont les seuls à avoir été condamnés dans cette affaire. Le groupement de producteurs laitiers MIG, à l'origine de cette initiative de solidarité, a remis vendredi après-midi à Daniel Balle, qui est membre du groupement, un chèque de plus de 2.000 euros. "Pour nous, c'est très important de ne pas laisser un agriculteur tout seul", a déclaré à l'agence Belga Guy Franck, président du MIG. (Belga)

Daniel Balle et son fils Alexandre, agriculteurs originaires de Florennes, ont été condamnés, en première instance et en appel, à une peine d'intérêt général. L'agriculteur a toujours estimé avoir été un "bouc émissaire" alors que plusieurs dizaines de personnes avaient participé au mouvement de contestation qui avait débouché sur le saccage du stand de l'AFSCA. Les Balle père et fils sont les seuls à avoir été condamnés dans cette affaire. Le groupement de producteurs laitiers MIG, à l'origine de cette initiative de solidarité, a remis vendredi après-midi à Daniel Balle, qui est membre du groupement, un chèque de plus de 2.000 euros. "Pour nous, c'est très important de ne pas laisser un agriculteur tout seul", a déclaré à l'agence Belga Guy Franck, président du MIG. (Belga)