Durant le week-end, le président de la CGSP-Cheminots, Michel Abdissi, avait laissé entendre que ces actions perturberaient la circulation des trains sur l'ensemble du réseau. Selon Jean Pierre Goossens, il a néanmoins été demandé lundi à ce que les voyageurs ne soient pas touchés. En principe, l'action observée par une partie du personnel d'Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, ne devrait donc pas avoir d'impact sur la circulation des trains. La CGSP-Cheminots a déposé un préavis de grève couvrant "tous les arrêts de travail qui seront menés par le personnel Infrabel de la Direction Infrastructure le jeudi 27 juin 2013 entre 10h00 et 12h00", en réaction à l'impasse dans laquelle se trouvent les discussions relatives à la valorisation de la filière voie. De son côté, la CSC-Transcom souhaite aller au bout du processus de conciliation avant de mener d'éventuelles actions. (Belga)

Durant le week-end, le président de la CGSP-Cheminots, Michel Abdissi, avait laissé entendre que ces actions perturberaient la circulation des trains sur l'ensemble du réseau. Selon Jean Pierre Goossens, il a néanmoins été demandé lundi à ce que les voyageurs ne soient pas touchés. En principe, l'action observée par une partie du personnel d'Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, ne devrait donc pas avoir d'impact sur la circulation des trains. La CGSP-Cheminots a déposé un préavis de grève couvrant "tous les arrêts de travail qui seront menés par le personnel Infrabel de la Direction Infrastructure le jeudi 27 juin 2013 entre 10h00 et 12h00", en réaction à l'impasse dans laquelle se trouvent les discussions relatives à la valorisation de la filière voie. De son côté, la CSC-Transcom souhaite aller au bout du processus de conciliation avant de mener d'éventuelles actions. (Belga)