Les deux réacteurs sont à l'arrêt depuis l'été dernier, après la découverte de microfissures. GDF Suez, la maison-mère d'Electrabel, avait indiqué il y a une dizaine de jours que les deux réacteurs ne pourraient pas être relancés avant le 1er juin. L'opération de redémarrage prend entre deux et trois semaines, a précisé l'AFCN vendredi lors de la présentation des conclusions de son rapport. Electrabel n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. "Nous attendons les explications techniques et l'éventuelle communication du gouvernement", se borne à dire une porte-parole. (Belga)

Les deux réacteurs sont à l'arrêt depuis l'été dernier, après la découverte de microfissures. GDF Suez, la maison-mère d'Electrabel, avait indiqué il y a une dizaine de jours que les deux réacteurs ne pourraient pas être relancés avant le 1er juin. L'opération de redémarrage prend entre deux et trois semaines, a précisé l'AFCN vendredi lors de la présentation des conclusions de son rapport. Electrabel n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. "Nous attendons les explications techniques et l'éventuelle communication du gouvernement", se borne à dire une porte-parole. (Belga)