Cette croissance découle principalement de la bonne tenue du dollar, Delhaize réalisant une bonne partie de ses ventes aux Etats-Unis.

Quant au 4e trimestre de l'exercice écoulé, il a vu le chiffre d'affaires de l'entreprise augmenter de 5,1% en Belgique, de 7,8% dans le sud-est de l'Europe et de 2,3% aux Etats-Unis.

"En 2015, conformément à notre stratégie définie il y a deux ans, nos clients sont restés au centre de nos préoccupations et nos initiatives stratégiques ont bien progressé. En Belgique, l'implémentation du Plan de Transformation a bien progressé. Nous avons enregistré une augmentation des revenus dans toutes nos enseignes. Notre bénéfice d'exploitation sous-jacent est d'approximativement 870 millions d'euros. En outre, cette année, nous avons à nouveau généré un niveau solide de cash-flow libre d'approximativement 645 millions, hors éléments non récurrents", a commenté Frans Muller, l'administrateur délégué du groupe, cité dans un communiqué.

Pour 2016, ce dernier table par ailleurs sur le maintien de la tendance des ventes dans tous ses marchés grâce à une croissance comparable du chiffre d'affaires et à son expansion, principalement dans le sud-est de l'Europe.

"Sous réserve des approbations finales, nous nous réjouissons d'apporter nos activités bénéficiant d'un bon dynamisme opérationnel et d'une solide structure financière dans un groupe plus grand et plus fort qui sera issu de la fusion avec Ahold prévue d'ici mi-2016", a conclu Frans Muller.

Cette croissance découle principalement de la bonne tenue du dollar, Delhaize réalisant une bonne partie de ses ventes aux Etats-Unis. Quant au 4e trimestre de l'exercice écoulé, il a vu le chiffre d'affaires de l'entreprise augmenter de 5,1% en Belgique, de 7,8% dans le sud-est de l'Europe et de 2,3% aux Etats-Unis. "En 2015, conformément à notre stratégie définie il y a deux ans, nos clients sont restés au centre de nos préoccupations et nos initiatives stratégiques ont bien progressé. En Belgique, l'implémentation du Plan de Transformation a bien progressé. Nous avons enregistré une augmentation des revenus dans toutes nos enseignes. Notre bénéfice d'exploitation sous-jacent est d'approximativement 870 millions d'euros. En outre, cette année, nous avons à nouveau généré un niveau solide de cash-flow libre d'approximativement 645 millions, hors éléments non récurrents", a commenté Frans Muller, l'administrateur délégué du groupe, cité dans un communiqué. Pour 2016, ce dernier table par ailleurs sur le maintien de la tendance des ventes dans tous ses marchés grâce à une croissance comparable du chiffre d'affaires et à son expansion, principalement dans le sud-est de l'Europe. "Sous réserve des approbations finales, nous nous réjouissons d'apporter nos activités bénéficiant d'un bon dynamisme opérationnel et d'une solide structure financière dans un groupe plus grand et plus fort qui sera issu de la fusion avec Ahold prévue d'ici mi-2016", a conclu Frans Muller.