Ces négociations étaient attendues: lors de la vente de ses parts, AB Inbev avait convenu de conserver le droit de racheter la brasserie 5 ans plus tard, "sous certaines conditions financières".

En 2009, AB Inbev avait cédé Oriental Brewery pour 1,8 milliard de dollars au groupe américain de private equity KKR (Kohlberg Kravis Roberts & Co). Cette vente s'inscrivait dans le cadre d'un programme de remboursement de dette.

Ces négociations étaient attendues: lors de la vente de ses parts, AB Inbev avait convenu de conserver le droit de racheter la brasserie 5 ans plus tard, "sous certaines conditions financières".En 2009, AB Inbev avait cédé Oriental Brewery pour 1,8 milliard de dollars au groupe américain de private equity KKR (Kohlberg Kravis Roberts & Co). Cette vente s'inscrivait dans le cadre d'un programme de remboursement de dette.