Trois de ces régions (Andalousie, Catalogne, Murcie) voient leur note reculer de deux crans, les deux restantes (Estrémadure et Castille) ne reculant que d'un cran, a indiqué l'agence dans un communiqué, soulignant que l'ensemble de ces régions restaient placées sous "perspective négative". Cette décision est "liée à l'aggravation de leurs problèmes de financement, illustrée par leurs réserves de fonds très limitées et leur recours à des financements à court terme", explique Moody's. La Catalogne, qui a demandé fin août une aide de l'Etat de plus de 5 milliards d'euros, se voit reléguée à la note "Ba3", à un cran seulement de la catégorie des investissements à hauts risques ("très spéculatifs"). Plusieurs régions espagnoles ont récemment requis le soutien financier de l'Etat, qui est lui-même en butte à d'importants problèmes de financement et pourrait être conduit à solliciter une aide européenne. Le 16 octobre, Moody's a décidé de maintenir la note "Baa3" qu'elle attribue à l'Espagne, évitant ainsi à la dette du pays d'être abaissée au rang des investissements spéculatifs. L'agence a toutefois ajouté que le pays faisait face à une "perspective négative", signalant un possible abaissement de cette note dans les mois à venir. (AUM)

Trois de ces régions (Andalousie, Catalogne, Murcie) voient leur note reculer de deux crans, les deux restantes (Estrémadure et Castille) ne reculant que d'un cran, a indiqué l'agence dans un communiqué, soulignant que l'ensemble de ces régions restaient placées sous "perspective négative". Cette décision est "liée à l'aggravation de leurs problèmes de financement, illustrée par leurs réserves de fonds très limitées et leur recours à des financements à court terme", explique Moody's. La Catalogne, qui a demandé fin août une aide de l'Etat de plus de 5 milliards d'euros, se voit reléguée à la note "Ba3", à un cran seulement de la catégorie des investissements à hauts risques ("très spéculatifs"). Plusieurs régions espagnoles ont récemment requis le soutien financier de l'Etat, qui est lui-même en butte à d'importants problèmes de financement et pourrait être conduit à solliciter une aide européenne. Le 16 octobre, Moody's a décidé de maintenir la note "Baa3" qu'elle attribue à l'Espagne, évitant ainsi à la dette du pays d'être abaissée au rang des investissements spéculatifs. L'agence a toutefois ajouté que le pays faisait face à une "perspective négative", signalant un possible abaissement de cette note dans les mois à venir. (AUM)