Si le taux de risque de pauvreté est resté "stable" à 18% en Wallonie, l'Iweps relève plusieurs évolutions inquiétantes comme une explosion des personnes en règlement collectif de dettes en dix ans (+85%) ou encore un doublement des ménages en défaut de paiement d 'électricité en huit ans. "Actuellement, en Wallonie, plus d'une famille sur quinze n'arrive pas (ou plutôt plus) à payer son électricité. Ce problème est donc loin d'être cantonné à une frange négligeable de la population", estime l'Iweps. "Plus récemment, suite à la limitation dans le temps des allocations d'insertion, on a vu une augmentation de 15% de la part des bénéficiaires d'un revenu d'intégration sociale entre 2014 et 2015", souligne encore l'institut. (Belga)