Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 87,80 points, à 21.812,09 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, 19,07 points, à 6.278,41 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,35%, ou 8,47 points, à 2.444,04 points. En l'absence de nombreux acteurs du marché et d'événement économique d'importance, ce repli "est sans doute principalement lié à des prises de bénéfices au vu de la forte progression du prix des actions (mardi)", a avancé Bill Lynch de Hinsdale Associates. Le Dow Jones avait notamment enregistré sa plus forte hausse en quatre mois (+0,90%). "La saison des résultats est finie, il y a très peu d'indicateur majeur, le gros événement de la semaine, le symposium de Jackson Hole, se déroulera surtout vendredi et samedi", a rappelé M. Lynch. Sur fond d'interrogations sur la trajectoire des politiques monétaires, les investisseurs attendent en particulier les discours des responsables des banques centrales européenne, Mario Draghi, et américaine, Janet Yellen. Le marché a aussi été ébranlé mercredi par des propos du président américain Donald Trump, qui a menacé dans un discours mardi soir de "fermer le gouvernement" s'il n'obtenait pas les financements pour la construction d'un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Par ailleurs selon un article du New York Times, le fossé grandit entre Donald Trump et le chef des républicains au Sénat Mitch McConnell. "Ces derniers développements n'inspirent pas vraiment une grande confiance sur la possibilité que les discussions autour du budget et du relèvement du plafond de la dette se déroulent harmonieusement", a commenté Patrick O'Hare de Briefing. (Belga)

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 87,80 points, à 21.812,09 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, 19,07 points, à 6.278,41 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,35%, ou 8,47 points, à 2.444,04 points. En l'absence de nombreux acteurs du marché et d'événement économique d'importance, ce repli "est sans doute principalement lié à des prises de bénéfices au vu de la forte progression du prix des actions (mardi)", a avancé Bill Lynch de Hinsdale Associates. Le Dow Jones avait notamment enregistré sa plus forte hausse en quatre mois (+0,90%). "La saison des résultats est finie, il y a très peu d'indicateur majeur, le gros événement de la semaine, le symposium de Jackson Hole, se déroulera surtout vendredi et samedi", a rappelé M. Lynch. Sur fond d'interrogations sur la trajectoire des politiques monétaires, les investisseurs attendent en particulier les discours des responsables des banques centrales européenne, Mario Draghi, et américaine, Janet Yellen. Le marché a aussi été ébranlé mercredi par des propos du président américain Donald Trump, qui a menacé dans un discours mardi soir de "fermer le gouvernement" s'il n'obtenait pas les financements pour la construction d'un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Par ailleurs selon un article du New York Times, le fossé grandit entre Donald Trump et le chef des républicains au Sénat Mitch McConnell. "Ces derniers développements n'inspirent pas vraiment une grande confiance sur la possibilité que les discussions autour du budget et du relèvement du plafond de la dette se déroulent harmonieusement", a commenté Patrick O'Hare de Briefing. (Belga)