Son indice vedette, le Dow Jones s'est apprécié de 0,43% à 26.584,77 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 1,67% à 3.239,51 points et l'indice élargi S&P 500 est monté de 0,74% à 3.239,41 points. Le marché a été porté par la bonne santé des GAFA -Google (+1,41% pour sa maison mère Alphabet), Amazon (+1,54%), Facebook (+1,21%) et Apple (+2,37%)- qui publieront cette semaine leurs bilans trimestriels respectifs. Les patrons de ces quatre mastodontes seront par ailleurs interrogés mercredi par des parlementaires américains dans le cadre d'une enquête sur d'éventuels abus de position dominante et sur la pertinence des lois antitrust existantes. La progression boursière des GAFA de lundi "suggère que le marché n'est pas inquiet des risques de régulation et pense que ces entreprises sont dans une bonne situation d'un point de vue commercial", observe Patrick O'Hare de Briefing.com. Boeing, McDonald's et Starbucks font partie des autres grands groupes de Wall Street qui feront part de leurs revenus et de leurs pertes ou profits d'avril à juin. Un peu plus d'un quart des 500 entreprises cotées au S&P 500 ont publié leurs chiffres sur cette période. Selon les données du cabinet spécialisé Factset, elles ont affiché un recul de près de 43% de leur croissance trimestrielle. Wall Street est par ailleurs resté à l'affût du progrès des discussions au Congrès autour d'un nouveau plan d'aide pour soutenir l'économie face à l'impact économique du nouveau coronavirus. (Belga)

Son indice vedette, le Dow Jones s'est apprécié de 0,43% à 26.584,77 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 1,67% à 3.239,51 points et l'indice élargi S&P 500 est monté de 0,74% à 3.239,41 points. Le marché a été porté par la bonne santé des GAFA -Google (+1,41% pour sa maison mère Alphabet), Amazon (+1,54%), Facebook (+1,21%) et Apple (+2,37%)- qui publieront cette semaine leurs bilans trimestriels respectifs. Les patrons de ces quatre mastodontes seront par ailleurs interrogés mercredi par des parlementaires américains dans le cadre d'une enquête sur d'éventuels abus de position dominante et sur la pertinence des lois antitrust existantes. La progression boursière des GAFA de lundi "suggère que le marché n'est pas inquiet des risques de régulation et pense que ces entreprises sont dans une bonne situation d'un point de vue commercial", observe Patrick O'Hare de Briefing.com. Boeing, McDonald's et Starbucks font partie des autres grands groupes de Wall Street qui feront part de leurs revenus et de leurs pertes ou profits d'avril à juin. Un peu plus d'un quart des 500 entreprises cotées au S&P 500 ont publié leurs chiffres sur cette période. Selon les données du cabinet spécialisé Factset, elles ont affiché un recul de près de 43% de leur croissance trimestrielle. Wall Street est par ailleurs resté à l'affût du progrès des discussions au Congrès autour d'un nouveau plan d'aide pour soutenir l'économie face à l'impact économique du nouveau coronavirus. (Belga)