Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 23,22 points à 17.828,29 points mais le Nasdaq, dominé par la technologie, a progressé de 6,88 points à 4.901,77 points. L'indice élargi S&P 500 a cédé juste 0,44 point, soit 0,02%, à 2.090,10 points. "Nous venons d'avoir une jolie remontée et un peu de prises de bénéfices n'a rien de surprenant, surtout après des chiffres pas brillants sur les commandes de biens durables, et à la veille d'une intervention de la présidente de la Fed Janet Yellen et d'un long week-end", commentait Michael James, chez Wedbush Securities. La prudence de Wall Street reflétait par ailleurs celle régnant sur l'ensemble des marchés mondiaux. "Nous approchons d'un seuil psychologique critique pour le S&P, nous allons voir si nous pouvons passer les 2.100 points ou si cela s'avère être un niveau justifiant les prises de bénéfices", précisait M. James. "L'une des raisons pour lesquelles les gens se posent des questions sur l'évolution du marché (de mardi et mercredi) est qu'elle s'est accompagnée de volumes d'échanges très légers, si bien que les gens se demandent si ça peut durer", a commenté pour sa part Sam Stovall, chez Standard and Poor's Global Market Intelligence. (Belga)

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 23,22 points à 17.828,29 points mais le Nasdaq, dominé par la technologie, a progressé de 6,88 points à 4.901,77 points. L'indice élargi S&P 500 a cédé juste 0,44 point, soit 0,02%, à 2.090,10 points. "Nous venons d'avoir une jolie remontée et un peu de prises de bénéfices n'a rien de surprenant, surtout après des chiffres pas brillants sur les commandes de biens durables, et à la veille d'une intervention de la présidente de la Fed Janet Yellen et d'un long week-end", commentait Michael James, chez Wedbush Securities. La prudence de Wall Street reflétait par ailleurs celle régnant sur l'ensemble des marchés mondiaux. "Nous approchons d'un seuil psychologique critique pour le S&P, nous allons voir si nous pouvons passer les 2.100 points ou si cela s'avère être un niveau justifiant les prises de bénéfices", précisait M. James. "L'une des raisons pour lesquelles les gens se posent des questions sur l'évolution du marché (de mardi et mercredi) est qu'elle s'est accompagnée de volumes d'échanges très légers, si bien que les gens se demandent si ça peut durer", a commenté pour sa part Sam Stovall, chez Standard and Poor's Global Market Intelligence. (Belga)