Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,16%, à 26.403,28 points, tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,13% à 7.962,88 points. L'indice élargi S&P 500 a grappillé 0,06%, à 2.926,46 points. Sur l'ensemble du mois, le Dow Jones a perdu 1,7%, le Nasdaq a cédé 2,6% et le S&P 500 a lâché 1,8%. Les principaux indices new-yorkais avaient toutefois fini nettement dans le vert la veille grâce, entre autres, au calme relatif sur le front commercial sino-américain et l'espoir d'une reprise des pourparlers entre les deux premières économies mondiales. "Les investisseurs engrangent leurs bénéfices après plusieurs séances de hausse et avant un week-end de trois jours aux Etats-Unis", a estimé Tom Cahill de Ventura Wealth Management. Wall Street sera fermé jusqu'à mardi, le lundi 2 septembre étant férié aux Etats-Unis en raison de la fête du Travail. "De nouveaux tarifs douaniers américains doivent entre en vigueur au 1er septembre, ce qui rend les investisseurs prudents", a par ailleurs souligné M. Cahill. Une nouvelle augmentation des tarifs douaniers visant les biens chinois doit entrer en vigueur dimanche aux Etats-Unis, tandis que Pékin a prévu d'imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards d'importations américaines. Les investisseurs ont également réagi vendredi à des indicateurs économiques contradictoires. L'activité économique dans la région de Chicago, qui s'était contractée en juin et juillet, s'est redressée de manière inattendue en août avec une reprise marquée des commandes, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association ISM. En revanche, la confiance des consommateurs a enregistré une baisse record en août en raison des inquiétudes liées à la guerre commerciale, selon l'estimation finale de l'enquête faite par l'Université du Michigan. Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans s'est établi à 1,50%, en légère progression par rapport à la veille. (Belga)