Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 2,67 points à 21.080,28 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 4,94 points à 6.210,19 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,75 point, soit 0,3%, à 2.415,82 points, finissant lui aussi à un plus haut. "Il ne s'est rien passé sur ce marché mitigé", a commenté Peter Cardillo économiste en chef de First Standard Financial. Principale nouvelle économique du jour, la croissance américaine a été nettement révisée à la hausse pour le premier trimestre, passant de 0,7% selon une première estimation à 1,2%, en rythme annualisé et corrigé des variations saisonnières. "On commence à avoir l'habitude de ces révisions imprévisibles", a nuancé Gregori Volokhine de Meeschaert Capital Markets avant de se demander: "Quel sera le chiffre final?". "Le facteur prédominant aujourd'hui est que personne ne veut vraiment s'engager dans un sens ou dans l'autre avant un week-end prolongé", a commenté Peter Cardillo. Lundi sera férié aux Etats-Unis pour cause de "Memorial Day" et les investisseurs ont tendance à vouloir aborder les week-ends prolongés avec moins de prises de risques pour ne pas être trop exposés en cas d'événement inattendu. Le manque d'appétence pour le risque a pu être renforcé par le besoin du marché de reprendre son souffle après avoir aligné six séances consécutives de hausse. Le marché obligataire montait légèrement. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,247%, contre 2,255% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,913%, contre 2,919%. (Belga)

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 2,67 points à 21.080,28 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 4,94 points à 6.210,19 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,75 point, soit 0,3%, à 2.415,82 points, finissant lui aussi à un plus haut. "Il ne s'est rien passé sur ce marché mitigé", a commenté Peter Cardillo économiste en chef de First Standard Financial. Principale nouvelle économique du jour, la croissance américaine a été nettement révisée à la hausse pour le premier trimestre, passant de 0,7% selon une première estimation à 1,2%, en rythme annualisé et corrigé des variations saisonnières. "On commence à avoir l'habitude de ces révisions imprévisibles", a nuancé Gregori Volokhine de Meeschaert Capital Markets avant de se demander: "Quel sera le chiffre final?". "Le facteur prédominant aujourd'hui est que personne ne veut vraiment s'engager dans un sens ou dans l'autre avant un week-end prolongé", a commenté Peter Cardillo. Lundi sera férié aux Etats-Unis pour cause de "Memorial Day" et les investisseurs ont tendance à vouloir aborder les week-ends prolongés avec moins de prises de risques pour ne pas être trop exposés en cas d'événement inattendu. Le manque d'appétence pour le risque a pu être renforcé par le besoin du marché de reprendre son souffle après avoir aligné six séances consécutives de hausse. Le marché obligataire montait légèrement. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,247%, contre 2,255% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,913%, contre 2,919%. (Belga)