Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a progressé de 0,29% à 22.268,34 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est monté de 0,30% à 6.448,47 points. L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,18% ou 4,61 points, à 2.500,23 points. Sur la semaine, le Dow Jones a progressé de 2,16%, enregistrant sa meilleure performance hebdomadaire de l'année. Le Nasdaq a grimpé de 1,39% et le S&P 500 de 1,58%. Le marché a ignoré vendredi une série de statistiques sans éclat sur l'économie américaine, en particulier le recul inattendu des ventes au détail en août. "Ca me laisse perplexe", a commenté Chris Low de FTN Financial. "Je peux comprendre qu'on fasse peu de cas des chiffres d'août, affectés par l'ouragan Harvey, mais on a aussi révisé nettement à la baisse les chiffres de juin et juillet". "Les investisseurs estiment peut-être que cela réduit les chances d'une remontée des taux d'intérêt" cette année, a-t-il avancé. Le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) se réunit mardi et mercredi prochain. Les acteurs financiers n'anticipent pas un tour de vis immédiat mais ils seront à l'affût de toute indication sur une éventuelle remontée des taux en décembre. Les autres indicateurs du jour n'étaient pas très engageants, entre le repli du moral des ménages en septembre ou la chute de la production industrielle en août. (Belga)

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a progressé de 0,29% à 22.268,34 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est monté de 0,30% à 6.448,47 points. L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,18% ou 4,61 points, à 2.500,23 points. Sur la semaine, le Dow Jones a progressé de 2,16%, enregistrant sa meilleure performance hebdomadaire de l'année. Le Nasdaq a grimpé de 1,39% et le S&P 500 de 1,58%. Le marché a ignoré vendredi une série de statistiques sans éclat sur l'économie américaine, en particulier le recul inattendu des ventes au détail en août. "Ca me laisse perplexe", a commenté Chris Low de FTN Financial. "Je peux comprendre qu'on fasse peu de cas des chiffres d'août, affectés par l'ouragan Harvey, mais on a aussi révisé nettement à la baisse les chiffres de juin et juillet". "Les investisseurs estiment peut-être que cela réduit les chances d'une remontée des taux d'intérêt" cette année, a-t-il avancé. Le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) se réunit mardi et mercredi prochain. Les acteurs financiers n'anticipent pas un tour de vis immédiat mais ils seront à l'affût de toute indication sur une éventuelle remontée des taux en décembre. Les autres indicateurs du jour n'étaient pas très engageants, entre le repli du moral des ménages en septembre ou la chute de la production industrielle en août. (Belga)