Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, s'est apprécié de 0,89% à 27.024,80 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est monté de 1,24% à 8.148,71 points et l'indice élargi S&P 500 a pris 1,00% à 2.995,68 points. Après plusieurs séances dominées par les négociations commerciales sino-américaines, la place new-yorkaise a recentré son attention sur les résultats des entreprises, exercice auquel se livrent chaque trimestre les entreprises cotées à Wall Street. Quatre des six grandes banques américaines -- JPMorgan Chase, Goldman Sachs, Citigroup et Wells Fargo -- ont ainsi publié mardi leur bulletin de santé trimestriel. Leur performance d'ensemble est une bonne surprise pour les milieux financiers, qui anticipaient le pire en raison d'une cascade de facteurs négatifs pour le secteur bancaire, à commencer par les taux d'intérêt bas. JPMorgan Chase a affiché les résultats les plus solides, marqués par une forte progression de son résultat net et de son chiffre d'affaires. Son titre a gagné 3,01%. Les actions de Goldman Sachs (+0,31%), Citigroup (+1,40%) et Wells Fargo (+1,70%) ont aussi progressé, malgré des résultats plus contrastés. "La hausse d'aujourd'hui s'appuie sur les résultats. Si cela continue, il est possible que les indices franchissent bientôt de nouveaux records", anticipe Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. D'autres grands noms de la place new-yorkaise ont vu leur titre grimper après avoir fait part de résultats supérieurs aux attentes, dont l'assureur santé UnitedHealth (+8,16%) et le géant pharmaceutique Johnson & Johnson (+1,62%), tous deux membres du Dow Jones. Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'affichait en progression à 1,771% (contre 1,729% à la clôture précédente) vers 20H30 GMT, à son plus haut en près d'un mois. (Belga)