Les irrégularités concernent environ 45.500 voitures des marques VW, Audi, Bentley, Porsche et Seat pour l'année 2016. Les autorités enquêtent par ailleurs toujours pour identifier le nombre de véhicules du groupe, vendus entre 2009 et 2015, qui étaient équipés de moteurs truqués faussant les résultats des contrôles antipollution.

Les problèmes relatifs aux certificats, concernant les émissions et les normes de bruit, ont été découverts l'année dernière lors d'une inspection, indique dans un communiqué l'Agence mexicaine en charge de l'environnement. Cette enquête avait été menée à la suite du scandale des moteurs truqués.

Le Mexique est un marché particulièrement important pour Volkswagen en Amérique latine. Le groupe dispose notamment d'une usine de construction de voitures à Puebla et d'une fabrique de moteurs à Silao.

Les irrégularités concernent environ 45.500 voitures des marques VW, Audi, Bentley, Porsche et Seat pour l'année 2016. Les autorités enquêtent par ailleurs toujours pour identifier le nombre de véhicules du groupe, vendus entre 2009 et 2015, qui étaient équipés de moteurs truqués faussant les résultats des contrôles antipollution. Les problèmes relatifs aux certificats, concernant les émissions et les normes de bruit, ont été découverts l'année dernière lors d'une inspection, indique dans un communiqué l'Agence mexicaine en charge de l'environnement. Cette enquête avait été menée à la suite du scandale des moteurs truqués. Le Mexique est un marché particulièrement important pour Volkswagen en Amérique latine. Le groupe dispose notamment d'une usine de construction de voitures à Puebla et d'une fabrique de moteurs à Silao.