Environ 3.000 personnes travaillent pour Volvo Group Belgium dans l'usine de camions et 1.000 autres dans la division logistique. Les travailleurs déplorent principalement la charge de travail et la vétusté du matériel. Les syndicats ont déposé un préavis de grève la semaine dernière. La direction et le front commun syndical ont été entendus ensemble puis séparément par le conciliateur. En début d'après-midi, une sorte de "navette diplomatique" a commencé. "Tant que rien n'a changé, le préavis reste d'actualité. Chaque proposition sera d'abord présentée au personnel", a prévenu lundi midi Jo De Mey (ABVV Metaal). (Belga)

Environ 3.000 personnes travaillent pour Volvo Group Belgium dans l'usine de camions et 1.000 autres dans la division logistique. Les travailleurs déplorent principalement la charge de travail et la vétusté du matériel. Les syndicats ont déposé un préavis de grève la semaine dernière. La direction et le front commun syndical ont été entendus ensemble puis séparément par le conciliateur. En début d'après-midi, une sorte de "navette diplomatique" a commencé. "Tant que rien n'a changé, le préavis reste d'actualité. Chaque proposition sera d'abord présentée au personnel", a prévenu lundi midi Jo De Mey (ABVV Metaal). (Belga)