Au maximum, 40 travailleurs sur 120 pourront aller travailler en Suède. Le reste sera occupé à Bruxelles.

Ce déménagement doit permettre une collaboration plus approfondie entre les différentes branches du groupe, explique l'entreprise. "Il s'agit seulement du siège de Volvo CE. Les autres entités ne sont pas concernées", explique Bill Law, le responsable communication de Volvo CE. Le groupe suédois est un important employeur à Gand où il construit des camions.

Au maximum, 40 travailleurs sur 120 pourront aller travailler en Suède. Le reste sera occupé à Bruxelles.Ce déménagement doit permettre une collaboration plus approfondie entre les différentes branches du groupe, explique l'entreprise. "Il s'agit seulement du siège de Volvo CE. Les autres entités ne sont pas concernées", explique Bill Law, le responsable communication de Volvo CE. Le groupe suédois est un important employeur à Gand où il construit des camions.