Les syndicats ACV, ACLVB et ABVV sont autour de la table avec la direction et la fédération sectorielle Agoria, pour tenter de trouver un accord afin de mettre un terme à la crise de confiance entre direction et personnel. Un groupe de travailleurs a débrayé spontanément lundi matin, dénonçant principalement le départ de 250 intérimaires et la charge de travail. Mercredi matin, environ 450 ouvriers sur 1.000 étaient disposés à reprendre le travail, mais cela restait insuffisant pour redémarrer la production. Par conséquent, aucune voiture n'était assemblée dans l'usine, qui emploie quelque 3.000 travailleurs. (Belga)

Les syndicats ACV, ACLVB et ABVV sont autour de la table avec la direction et la fédération sectorielle Agoria, pour tenter de trouver un accord afin de mettre un terme à la crise de confiance entre direction et personnel. Un groupe de travailleurs a débrayé spontanément lundi matin, dénonçant principalement le départ de 250 intérimaires et la charge de travail. Mercredi matin, environ 450 ouvriers sur 1.000 étaient disposés à reprendre le travail, mais cela restait insuffisant pour redémarrer la production. Par conséquent, aucune voiture n'était assemblée dans l'usine, qui emploie quelque 3.000 travailleurs. (Belga)