Volkswagen a reconnu qu'il n'a pas été clair sur la présence d'un logiciel truqueur sur 57.000 voitures importées sur l'île-continent. Le régulateur du secteur, ACCC, a entamé une procédure juridique en septembre 2016 contre Volkswagen et en mars 2017 contre sa filiale Audi. La procédure contre la marque aux quatre anneaux tombe à la suite du jugement prononcé vendredi. Le groupe allemand n'a pas encore fait savoir s'il allait faire appel de cette amende. Il avait estimé "équitable" la première proposition d'amende conclue avec l'ACCC qui s'élevait à 75 millions de dollars. Dans une procédure collective indépendante de l'affaire traitée vendredi, VW avait déjà conclu en Australie en septembre un arrangement à hauteur de 96 millions de dollars. (Belga)

Volkswagen a reconnu qu'il n'a pas été clair sur la présence d'un logiciel truqueur sur 57.000 voitures importées sur l'île-continent. Le régulateur du secteur, ACCC, a entamé une procédure juridique en septembre 2016 contre Volkswagen et en mars 2017 contre sa filiale Audi. La procédure contre la marque aux quatre anneaux tombe à la suite du jugement prononcé vendredi. Le groupe allemand n'a pas encore fait savoir s'il allait faire appel de cette amende. Il avait estimé "équitable" la première proposition d'amende conclue avec l'ACCC qui s'élevait à 75 millions de dollars. Dans une procédure collective indépendante de l'affaire traitée vendredi, VW avait déjà conclu en Australie en septembre un arrangement à hauteur de 96 millions de dollars. (Belga)