Elle estime qu'en 2019 l'industrie européenne a investi 60 milliards d'euros pour la production de véhicules électriques, dont 40 milliards rien qu'en Allemagne, contre 17,1 milliards d'euros en Chine. Sur la totalité, les constructeur...

Elle estime qu'en 2019 l'industrie européenne a investi 60 milliards d'euros pour la production de véhicules électriques, dont 40 milliards rien qu'en Allemagne, contre 17,1 milliards d'euros en Chine. Sur la totalité, les constructeurs automobiles ont investi 47,7 milliards d'euros. Environ 12 milliards ont été annoncés pour la production de batteries. C'est un bond énorme car l' Europe n'avait investi que 3,2 milliards d'euros en 2018, une paille à côté de la Chine la même année ; 21,7 milliards d'euros. Transport&Environment espère que la crise du coronavirus aura un impact favorable sur les ventes de voitures électriques. Elle mise notamment sur les aides aux constructeurs ou aux primes à l'achat pour relancer les achats d'automobiles, qui devraient favoriser les modèles électriques. Plusieurs constructeurs européens ont poussé la voiture électrique pour se conformer plus aisément au plafond d'émissions de CO2 autorisé, qui va descendre en 2021 à 95 g/km, sous peine d'amendes, alors que la moyenne actuelle se situe autour des 120 g/km. Le groupe Volkswagen doit ainsi lancer cet été un modèle très attendu, pur électrique, l'ID. 3, au format de la Golf.