Jeudi, le trafic ferroviaire avait été fortement perturbé par les températures exceptionnellement élevées. De petits départs de feu, et des dommages aux caténaires ont été constatés, dus à cette chaleur. Jeudi soir, la SNCB avait fait appel aux secours, à la gare de Gand-Saint-Pierre, pour prendre en charge des voyageurs venant de la Côte, qui s'étaient retrouvés dans des trains bondés et se sentaient mal à cause de la chaleur et du manque d'air à bord des trains. Vendredi, la SNCB indiquait encore dans son planificateur de voyage qu'en raison de "conditions météorologiques extrêmes", "certains trains P" ne circulent pas durant cette journée. Concrètement, ce sont des trajets habituellement effectués avec du matériel plus ancien qui sont supprimés, pour ne conserver que les trains plus modernes dans lesquels une circulation d'air frais suffisante peut être assurée. Selon l'ACOD Spoor, "les économies imposées ont ralenti la modernisation du matériel" roulant. (Belga)