L'UE avait signé un contrat avec les sociétés en novembre en s'engageant dans un premier temps sur 200 millions de doses, et se réservant le droit d'en commander 100 millions de plus par la suite. Ce qu'elle a fait, a annoncé mardi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur Twitter. "Notre objectif reste de mettre à disposition un vaccin efficace et en quantité suffisante pour le plus de personnes possible dans le monde", a pour sa part déclaré le patron de BioNTech Ugur Sahin, cité dans un communiqué. La campagne de vaccination a commencé le week-end dernier dans les 27 pays de l'UE, après le feu vert au vaccin Pfizer-BioNTech. Faute de quantité suffisante de vaccins à ce stade, les autorités ont choisi de vacciner en priorité les personnes âgées de plus de 80 ans et les personnels soignants. Les lots à destination de l'UE sont produits dans l'usine belge de Puurs. Elle pourrait prochainement recevoir le renfort d'une autre unité de production à Marburg, en Allemagne, rachetée par BioNTech au géant de la pharmacie suisse Novartis. "Notre objectif est de commencer la production vers février ou mars" dans cette usine, a déclaré récemment le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn. "Cela augmenterait énormément la production", a-t-il ajouté. L'Union européenne a également signé des accords avec le géant anglo-suédois AstraZeneca (300 millions de doses), les laboratoires français Sanofi et britannique GSK (300 millions également) et Johnson & Johnson, via sa filiale Janssen Pharmaceutica NV (200 millions). Ces vaccins n'ont pas encore reçu l'approbation de l'Agence européenne des médicaments. (Belga)

L'UE avait signé un contrat avec les sociétés en novembre en s'engageant dans un premier temps sur 200 millions de doses, et se réservant le droit d'en commander 100 millions de plus par la suite. Ce qu'elle a fait, a annoncé mardi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur Twitter. "Notre objectif reste de mettre à disposition un vaccin efficace et en quantité suffisante pour le plus de personnes possible dans le monde", a pour sa part déclaré le patron de BioNTech Ugur Sahin, cité dans un communiqué. La campagne de vaccination a commencé le week-end dernier dans les 27 pays de l'UE, après le feu vert au vaccin Pfizer-BioNTech. Faute de quantité suffisante de vaccins à ce stade, les autorités ont choisi de vacciner en priorité les personnes âgées de plus de 80 ans et les personnels soignants. Les lots à destination de l'UE sont produits dans l'usine belge de Puurs. Elle pourrait prochainement recevoir le renfort d'une autre unité de production à Marburg, en Allemagne, rachetée par BioNTech au géant de la pharmacie suisse Novartis. "Notre objectif est de commencer la production vers février ou mars" dans cette usine, a déclaré récemment le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn. "Cela augmenterait énormément la production", a-t-il ajouté. L'Union européenne a également signé des accords avec le géant anglo-suédois AstraZeneca (300 millions de doses), les laboratoires français Sanofi et britannique GSK (300 millions également) et Johnson & Johnson, via sa filiale Janssen Pharmaceutica NV (200 millions). Ces vaccins n'ont pas encore reçu l'approbation de l'Agence européenne des médicaments. (Belga)