La Commission européenne avait interdit ce rachat, le 30 janvier 2013, estimant qu'il aurait abouti à une restriction de la concurrence dans 15 Etats membres.

UPS s'était alors tourné vers le tribunal de l'Union européenne et avait obtenu gain de cause en mars 2017. La justice avait annulé la décision de la Commission, estimant que celle-ci avait méconnu les droits d'UPS en modifiant les procédures d'analyse économétrique.

TNT avait finalement été repris par FedEx pour 4,4 milliards d'euros.

La Commission européenne avait interdit ce rachat, le 30 janvier 2013, estimant qu'il aurait abouti à une restriction de la concurrence dans 15 Etats membres. UPS s'était alors tourné vers le tribunal de l'Union européenne et avait obtenu gain de cause en mars 2017. La justice avait annulé la décision de la Commission, estimant que celle-ci avait méconnu les droits d'UPS en modifiant les procédures d'analyse économétrique. TNT avait finalement été repris par FedEx pour 4,4 milliards d'euros.