"L'énergie est un poste de dépenses très important, mais son contrôle est pour l'instant pratiquement inexistant", justifie Annick Rossey, responsable marketing chez Engie. L'objectif de la nouvelle offre est donc de permettre aux clients, grâce à la "boxx", ses algorithmes et une application mobile, de suivre en temps réel la consommation de leur maison, et par la même occasion de l'optimiser.

En cas de consommation - de gaz, électricité ou même eau - inhabituelle ou problématique, l'application prévient le client via une alerte e-mail ou SMS. Quelques questions permettent d'analyser la source du dysfonctionnement. Et en cas de problèmes persistants ou insolubles, l'offre inclut un service de réparation - en partenariat avec d'autres sociétés - disponible 24h/24, 7j/7.

Le montant couvert atteint 650 euros par intervention, dont un plafond de 150 euros pour les pièces. Elle propose également une prolongation de garantie, jusqu'à cinq ans, pour certains électroménagers comme les machines à laver. "Pas mal d'économies d'énergie reposent sur des petits gestes, qui pourraient être faits si l'on regardait de façon un peu plus fine notre consommation", selon M. Van Troeye. L'objectif de "Up" est donc également de conscientiser le client, qui pourrait, selon les estimations d'Engie, voir une diminution d'environ 10% de sa consommation énergétique.

"Socialement, tout le monde est conscient que la transition énergétique est nécessaire", conclut Philippe Van Troeye. L'offre, qui se chiffre à une vingtaine d'euros par mois en plus de la consommation énergétique (à prix fixe pendant quatre ans), est destinée aux maisons disposant d'une connexion wifi, d'une chaudière au gaz ou mazout individuelle, et d'un thermostat accroché au mur. Elle n'est par contre pas optimale pour les appartements, les compteurs étant parfois trop éloignés dudit thermostat, et pour les maisons avec chauffage par le sol.