La décision concerne les messages publicitaires tant dans les médias traditionnels que dans les médias sociaux. Unilever s'engage également à ne pas récolter ni stocker de données sur les moins de 16 ans et ne s'attachera pas les services d'influenceurs ou de célébrités populaires au sein de cette catégorie d'âge. La multinationale s'astreignait déjà depuis une décennie à ne pas faire de réclame pour l'alimentation et les boissons ciblée sur les enfants de moins de 13 ans. Unilever a donc décidé de relever la limite d'âge à 16 ans. (Belga)

La décision concerne les messages publicitaires tant dans les médias traditionnels que dans les médias sociaux. Unilever s'engage également à ne pas récolter ni stocker de données sur les moins de 16 ans et ne s'attachera pas les services d'influenceurs ou de célébrités populaires au sein de cette catégorie d'âge. La multinationale s'astreignait déjà depuis une décennie à ne pas faire de réclame pour l'alimentation et les boissons ciblée sur les enfants de moins de 13 ans. Unilever a donc décidé de relever la limite d'âge à 16 ans. (Belga)