La société développe une application de mesure de l'activité cardiaque à distance afin d'assister les médecins. La technologie HeartKinetics a été développée pour répondre aux besoins spécifiques des astronautes à bord de l'ISS (Station Spatiale Internationale), leur permettant de surveiller leur condition cardiaque lors de séjours prolongés en apesanteur. L'application mesure les micro-vibrations de l'activité cardiaque à l'aide des capteurs de mouvement des smartphones et des algorithmes d'intelligence artificielle. Elle évalue le rythme, la force cardiaque et l'hémodynamique pour délivrer un bilan complet en moins de deux minutes. "Les maladies cardiaques sont souvent diagnostiquées trop tardivement", explique Pierre-François Migeotte, fondateur et CEO de l'entreprise. "Plus de 40% des cas ne sont pas diagnostiqués par un généraliste mais aux urgences. Notre application n'a pas pour but de remplacer les outils du cardiologue mais d'améliorer et faciliter les diagnostics en permettant de réaliser à distance une évaluation aussi complète que possible de la fonction cardiaque." L'entreprise envisage d'être sur le marché dans le courant de l'année 2023. Son ambition est d'abord européenne mais les États-Unis, le Moyen-Orient et l'Asie, où l'insuffisance cardiaque est un problème majeur, sont aussi dans le collimateur. (Belga)

La société développe une application de mesure de l'activité cardiaque à distance afin d'assister les médecins. La technologie HeartKinetics a été développée pour répondre aux besoins spécifiques des astronautes à bord de l'ISS (Station Spatiale Internationale), leur permettant de surveiller leur condition cardiaque lors de séjours prolongés en apesanteur. L'application mesure les micro-vibrations de l'activité cardiaque à l'aide des capteurs de mouvement des smartphones et des algorithmes d'intelligence artificielle. Elle évalue le rythme, la force cardiaque et l'hémodynamique pour délivrer un bilan complet en moins de deux minutes. "Les maladies cardiaques sont souvent diagnostiquées trop tardivement", explique Pierre-François Migeotte, fondateur et CEO de l'entreprise. "Plus de 40% des cas ne sont pas diagnostiqués par un généraliste mais aux urgences. Notre application n'a pas pour but de remplacer les outils du cardiologue mais d'améliorer et faciliter les diagnostics en permettant de réaliser à distance une évaluation aussi complète que possible de la fonction cardiaque." L'entreprise envisage d'être sur le marché dans le courant de l'année 2023. Son ambition est d'abord européenne mais les États-Unis, le Moyen-Orient et l'Asie, où l'insuffisance cardiaque est un problème majeur, sont aussi dans le collimateur. (Belga)