Quarante-cinq entreprises de la région de Charleroi, défendues par Me Vincent Dusaucy, avaient déposé jeudi une requête unilatérale devant le président du Tribunal de première instance de Charleroi. Celle-ci n'entendait pas s'opposer au droit de grève, mais bien à laisser la possibilité aux personnes qui désirent travailler de poursuivre l'activité économique sous peine d'astreinte.

Cette requête, à laquelle les syndicats n'ont pas été invités à s'opposer puisqu'elle était unilatérale, a été examinée par le président du Tribunal de première instance qui a rendu sa décision ce vendredi, déboutant les entrepreneurs.

Quarante-cinq entreprises de la région de Charleroi, défendues par Me Vincent Dusaucy, avaient déposé jeudi une requête unilatérale devant le président du Tribunal de première instance de Charleroi. Celle-ci n'entendait pas s'opposer au droit de grève, mais bien à laisser la possibilité aux personnes qui désirent travailler de poursuivre l'activité économique sous peine d'astreinte. Cette requête, à laquelle les syndicats n'ont pas été invités à s'opposer puisqu'elle était unilatérale, a été examinée par le président du Tribunal de première instance qui a rendu sa décision ce vendredi, déboutant les entrepreneurs.