Il ne reste plus beaucoup de temps à Tesla pour balayer la concurrence des constructeurs automobiles traditionnels, à l'ère électrique. Dimanche, le producteur de voitures de luxe électroniques a dû annoncer une production inférieure à celle qui avait été anticipée. Tesla n'a pas choisi par hasard la veille de la fête nationale américaine, afin de réduire le plus possible l'attention des médias et l'impact sur l'action. Ce n'est qu'à la fin du deuxième trimestre que les ...

Il ne reste plus beaucoup de temps à Tesla pour balayer la concurrence des constructeurs automobiles traditionnels, à l'ère électrique. Dimanche, le producteur de voitures de luxe électroniques a dû annoncer une production inférieure à celle qui avait été anticipée. Tesla n'a pas choisi par hasard la veille de la fête nationale américaine, afin de réduire le plus possible l'attention des médias et l'impact sur l'action. Ce n'est qu'à la fin du deuxième trimestre que les chiffres de production ont fortement augmenté. De ce fait, le constructeur automobile n'atteindra probablement pas son objectif annuel de 80.000 à 100.000 voitures. C'est une nouvelle dramatique pour le constructeur.Les investisseurs sont prêts à pardonner beaucoup à Elon Musk, l'homme à la tête de Tesla: un accident mortel causé par le système de pilotage autonome, des rappels massifs, une reprise risquée et illogique de l'autre société de Musk, Solar City, et last but not least un cash burn (consommation de trésorerie) disproportionné de centaines de millions de dollars par trimestre. Aucun problème, tant que la chaîne de production des usines tourne toujours plus vite et que Tesla peut préserver et même agrandir sa part de marché dans les voitures électriques. Tesla a créé le marché des voitures électriques. Mais à chaque fois que la production a des ratés, la probabilité du retour dans la course des constructeurs automobiles traditionnels augmente. C'est en outre une question de vie ou de mort pour Tesla. La société ne pourra réellement faire du bénéfice et devenir une société durable que lorsqu'elle réussira à produire beaucoup plus de voitures. L'annonce de production inférieure arrive surtout à un moment inopportun, du fait que la production du Model 3 démarrera l'an prochain. C'est un modèle moins cher, dans la catégorie de prix de BMW et Mercedes. Aujourd'hui, il y a déjà environ 370.000 commandes. Hormis un acompte négligeable, Tesla ne verra la couleur de son argent que lorsque les voitures seront fabriquées. Ces dernières années, Tesla a pu obtenir de l'argent à relativement bon marché auprès des investisseurs, grâce à la surévaluation du cours des actions de la société. Un crash de l'action, Tesla s'en passerait volontiers, l'entreprise a en effet encore besoin de milliards de dollars au cours des prochaines années.