Cette instruction est liée au délit d'initié dont Dominique Leroy est soupçonnée, selon des sources judiciaires. Le 1er août, elle avait vendu 10.840 actions Proximus au prix de 26,32 euros l'action, pour un montant total de 285.342,40 euros. Dominique Leroy a annoncé son départ de l'opérateur Proximus voici deux semaines pour KPN. Initialement, elle devait rester chez Proximus jusqu'au 1er décembre. Finalement, le conseil d'administration a décidé que Dominique Leroy quitterait ses fonctions le 20 septembre. Après avoir annoncé son départ, il est apparu que Dominique Leroy avait vendu un paquet d'actions Proximus un mois plus tôt. Le régulateur boursier FSMA va enquêter sur cette transaction. (Belga)