"Il est clair que les grands pollueurs doivent être plus écologiques rapidement, car la crise climatique n'attendra pas. Les grandes entreprises savent depuis l'accord de Paris sur le climat en 2015 qu'elles doivent évoluer. Elles rendent littéralement le monde malade. Une entreprise saine ne pense pas seulement au profit, mais transmet une terre saine aux générations suivantes", peut-on lire dans un communiqué de Milieudefensie. L'organisation environnementale indique qu'elle souhaite entamer une discussion avec les représentants des entreprises qu'elle répertorie comme ayant des émissions de CO2 importantes. Outre Ahold Delhaize, il s'agit notamment d'AkzoNobel, BP, ExxonMobil, ING, KLM, Tata Steel et Unilever. L'intention est que les plans climatiques soient calculés et évalués par le NewClimate Institute. Milieudefensie prévoit de publier les résultats en juin. (Belga)

"Il est clair que les grands pollueurs doivent être plus écologiques rapidement, car la crise climatique n'attendra pas. Les grandes entreprises savent depuis l'accord de Paris sur le climat en 2015 qu'elles doivent évoluer. Elles rendent littéralement le monde malade. Une entreprise saine ne pense pas seulement au profit, mais transmet une terre saine aux générations suivantes", peut-on lire dans un communiqué de Milieudefensie. L'organisation environnementale indique qu'elle souhaite entamer une discussion avec les représentants des entreprises qu'elle répertorie comme ayant des émissions de CO2 importantes. Outre Ahold Delhaize, il s'agit notamment d'AkzoNobel, BP, ExxonMobil, ING, KLM, Tata Steel et Unilever. L'intention est que les plans climatiques soient calculés et évalués par le NewClimate Institute. Milieudefensie prévoit de publier les résultats en juin. (Belga)