Les Belges veulent figurer parmi les premiers investisseurs à s'implanter ou à se renforcer à Cuba. "C'est une mission de prospection. Il y a une opportunité à saisir, d'autant plus que l'expertise belge dans plusieurs secteurs est très appréciée à l'étranger", a expliqué Jacques Evrard, ancien directeur général de Bruxelles Invest & Export (BIE) et conseiller de la Chambre de commerce.

Les entreprises participantes relèvent de différents secteurs (infrastructures, sécurité alimentaire, logiciels de sécurité, etc.). Au programme de la mission qui atterrira à La Havane, il y a des contacts B2B et une présentation de la Zone spéciale de développement du Mariel, ainsi que de son cadre légal et fiscal préférentiel.

Les Belges veulent figurer parmi les premiers investisseurs à s'implanter ou à se renforcer à Cuba. "C'est une mission de prospection. Il y a une opportunité à saisir, d'autant plus que l'expertise belge dans plusieurs secteurs est très appréciée à l'étranger", a expliqué Jacques Evrard, ancien directeur général de Bruxelles Invest & Export (BIE) et conseiller de la Chambre de commerce. Les entreprises participantes relèvent de différents secteurs (infrastructures, sécurité alimentaire, logiciels de sécurité, etc.). Au programme de la mission qui atterrira à La Havane, il y a des contacts B2B et une présentation de la Zone spéciale de développement du Mariel, ainsi que de son cadre légal et fiscal préférentiel.