Selon les données de l'IRM (Institut royal météorologique), novembre 2020 aura en effet été un mois très chaud, très ensoleillé et très sec avec presque 93 heures d'insolation, "une valeur enregistrée parmi les 5 plus élevées depuis 1981". Octobre 2020 aura par contre été un mois très sombre. "Néanmoins, la vitesse du vent était idéale pour nos installations éoliennes qui ont pu produire 20% de la consommation électrique totale soit 1.376 GWh", indique l'APERe. Résultat? La production d'octobre était bien au-dessus de la moyenne par rapport au mois d'octobre des 8 dernières années. "L'année n'est pas encore terminée, mais l'on peut déjà dire que 2020 aura été une année productive pour le solaire et l'éolien", ponctue l'ASBL. (Belga)

Selon les données de l'IRM (Institut royal météorologique), novembre 2020 aura en effet été un mois très chaud, très ensoleillé et très sec avec presque 93 heures d'insolation, "une valeur enregistrée parmi les 5 plus élevées depuis 1981". Octobre 2020 aura par contre été un mois très sombre. "Néanmoins, la vitesse du vent était idéale pour nos installations éoliennes qui ont pu produire 20% de la consommation électrique totale soit 1.376 GWh", indique l'APERe. Résultat? La production d'octobre était bien au-dessus de la moyenne par rapport au mois d'octobre des 8 dernières années. "L'année n'est pas encore terminée, mais l'on peut déjà dire que 2020 aura été une année productive pour le solaire et l'éolien", ponctue l'ASBL. (Belga)