Selon la CSC, des piquets de grève bloquent les centres notamment à Namur, Braine-l'Alleud, Verviers, Awans, Saint-Ghislain, Mons, Charleroi, Fleurus, Soignies, Dour, Tertre et Andenne. Comme il s'agit d'actions spontanées, la situation évolue toutefois rapidement: d'autres piquets s'installent ou le personnel qui a débrayé retourne finalement travailler, souligne le syndicat chrétien. La porte-parole de bpost indique de son côté que des piquets bloquants sont installés à Charleroi et Waremme. Lundi, le front commun syndical et la direction de bpost ont abouti à un pré-accord, après des grèves du personnel du 7 au 12 novembre pour dénoncer la charge de travail et le manque de personnel. Le syndicat chrétien CSC a rejeté mardi ce pré-accord, tandis que la CGSP a indiqué qu'elle ne le défendait pas. Le front commun syndical se réunit jeudi pour faire le point sur la situation. (Belga)

Selon la CSC, des piquets de grève bloquent les centres notamment à Namur, Braine-l'Alleud, Verviers, Awans, Saint-Ghislain, Mons, Charleroi, Fleurus, Soignies, Dour, Tertre et Andenne. Comme il s'agit d'actions spontanées, la situation évolue toutefois rapidement: d'autres piquets s'installent ou le personnel qui a débrayé retourne finalement travailler, souligne le syndicat chrétien. La porte-parole de bpost indique de son côté que des piquets bloquants sont installés à Charleroi et Waremme. Lundi, le front commun syndical et la direction de bpost ont abouti à un pré-accord, après des grèves du personnel du 7 au 12 novembre pour dénoncer la charge de travail et le manque de personnel. Le syndicat chrétien CSC a rejeté mardi ce pré-accord, tandis que la CGSP a indiqué qu'elle ne le défendait pas. Le front commun syndical se réunit jeudi pour faire le point sur la situation. (Belga)