La CSC a dénoncé lundi soir le manque de transparence qui a entouré cette décision. "Nous avons été alertés par des agents", a indiqué Mélisa Maggio, permanente CSC. Les agents concernés seraient du personnel ouvrier, travaillant en cuisine, ou des éducateurs. Les premiers départs interviendraient en 2017. Selon la FGTB, la direction va désormais rencontrer chaque membre du personnel concerné. Les syndicats ont d'ores et déjà indiqué qu'ils allaient demander des renseignements complémentaires à la direction. Ils ont notamment exprimé des craintes quant à une éventuelle externalisation de certains services. (Belga)

La CSC a dénoncé lundi soir le manque de transparence qui a entouré cette décision. "Nous avons été alertés par des agents", a indiqué Mélisa Maggio, permanente CSC. Les agents concernés seraient du personnel ouvrier, travaillant en cuisine, ou des éducateurs. Les premiers départs interviendraient en 2017. Selon la FGTB, la direction va désormais rencontrer chaque membre du personnel concerné. Les syndicats ont d'ores et déjà indiqué qu'ils allaient demander des renseignements complémentaires à la direction. Ils ont notamment exprimé des craintes quant à une éventuelle externalisation de certains services. (Belga)