Les tracteurs ont commencé à se stationner petite rue de la Loi et rue de la Joyeuse entrée vers 13h30. Ils devaient quitter la capitale vers 15h00 afin d'éviter de trop gros embarras de circulation. De nombreux jeunes étaient au volant de ces engins agricoles. "C'est l'avenir de l'agriculture familiale qui est en jeu", souligne Marianne Streel, présidente de la Fwa. "Il y a un important problème de transmission des exploitations. Les jeunes sont là, mais le revenu ne suit pas alors qu'avec le temps, ça nous coûte de plus en plus cher de produire", explique-t-elle. La Fwa rappelle que les aides de la Politique agricole commune (Pac) constituent "l'essentiel si pas l'intégralité du revenu disponible" pour de nombreuses exploitations wallonnes. "Avec un budget Pac en baisse, on renforce ce risque de voir s'écrouler encore davantage l'économie agricole, avec des conséquences graves pour les filières tant en amont qu'en aval", avertit encore la Fwa. "Toutes les filières souffrent, la viande bovine et le sucre en tête. Mais la situation n'est pas plus rose pour les fruits ou le lait", poursuit Mme Streel. Le rassemblement de tracteurs est une initiative de la Fwa à laquelle prennent part également deux syndicats agricoles flamands (Boerenbond et ABS). (Belga)

Les tracteurs ont commencé à se stationner petite rue de la Loi et rue de la Joyeuse entrée vers 13h30. Ils devaient quitter la capitale vers 15h00 afin d'éviter de trop gros embarras de circulation. De nombreux jeunes étaient au volant de ces engins agricoles. "C'est l'avenir de l'agriculture familiale qui est en jeu", souligne Marianne Streel, présidente de la Fwa. "Il y a un important problème de transmission des exploitations. Les jeunes sont là, mais le revenu ne suit pas alors qu'avec le temps, ça nous coûte de plus en plus cher de produire", explique-t-elle. La Fwa rappelle que les aides de la Politique agricole commune (Pac) constituent "l'essentiel si pas l'intégralité du revenu disponible" pour de nombreuses exploitations wallonnes. "Avec un budget Pac en baisse, on renforce ce risque de voir s'écrouler encore davantage l'économie agricole, avec des conséquences graves pour les filières tant en amont qu'en aval", avertit encore la Fwa. "Toutes les filières souffrent, la viande bovine et le sucre en tête. Mais la situation n'est pas plus rose pour les fruits ou le lait", poursuit Mme Streel. Le rassemblement de tracteurs est une initiative de la Fwa à laquelle prennent part également deux syndicats agricoles flamands (Boerenbond et ABS). (Belga)