"bpost est un candidat sérieux avec une proposition de reprise sérieuse", estime mardi le VEB. "Une entreprise cotée comme PostNL devrait au minimum écouter les projets de bpost".

PostNL, qui a refusé une précédente offre de reprise de l'entreprise postale belge, n'a toujours pas répondu officiellement à l'offre revue à la hausse présentée il y a quelques jours.

Du côté du gouvernement néerlandais, on prône un statu quo. Le ministre néerlandais de l'Economie, Henk Kamp, a déclaré lundi que le gouvernement néerlandais voit "un bel avenir pour une PostNL indépendante". Il a également rappelé ne pas trouver logique la reprise de la société néerlandaise par bpost. Il a cependant confirmé que le gouvernement n'influencerait pas la transaction en prenant des actions dans PostNL.