En 2014, 110.000 personnes ont été diplômées de l'enseignement supérieur en Belgique dont 12,3% dans l'ingénierie, l'industrie et la construction, 25,3% dans la santé et la protection sociale, 10,7% dans les lettres et les arts et 9% dans l'éducation. Près de 80% (79,3%) des diplômés belges étaient des femmes. Un chiffre en ligne avec la moyenne de l'UE qui était de 80,3% de diplômés féminins. Dans l'ensemble de l'UE, près de 5 millions d'étudiants ont décroché un diplôme de l'enseignement supérieur. Les domaines d'études les plus "masculins" sont ceux de l'ingénierie, industrie et construction (où les hommes représentent 73% des diplômés de cette filière) ainsi que ceux des sciences, mathématiques et informatique (58%). Par ailleurs, quatre diplômés sur cinq dans la filière de l'éducation sont des femmes (80%). Autre filière fortement féminisée: celle de la santé et de la protection sociale, qui compte 75% de femmes parmi les diplômés. (Belga)

En 2014, 110.000 personnes ont été diplômées de l'enseignement supérieur en Belgique dont 12,3% dans l'ingénierie, l'industrie et la construction, 25,3% dans la santé et la protection sociale, 10,7% dans les lettres et les arts et 9% dans l'éducation. Près de 80% (79,3%) des diplômés belges étaient des femmes. Un chiffre en ligne avec la moyenne de l'UE qui était de 80,3% de diplômés féminins. Dans l'ensemble de l'UE, près de 5 millions d'étudiants ont décroché un diplôme de l'enseignement supérieur. Les domaines d'études les plus "masculins" sont ceux de l'ingénierie, industrie et construction (où les hommes représentent 73% des diplômés de cette filière) ainsi que ceux des sciences, mathématiques et informatique (58%). Par ailleurs, quatre diplômés sur cinq dans la filière de l'éducation sont des femmes (80%). Autre filière fortement féminisée: celle de la santé et de la protection sociale, qui compte 75% de femmes parmi les diplômés. (Belga)