Brussels Airlines avait tweeté lundi midi que les vols de la compagnie subissaient des retards allant jusqu'à une heure en raison d'une action sociale au sein de Swissport.

Mais selon la syndicaliste, les problèmes sont la conséquence d'une série de circonstances, notamment l'interruption de certains contrats de travailleurs.

La période des fêtes est traditionnellement chargée et le mauvais temps de lundi a entraîné des retards et un pic d'avions à traiter. Le personnel occupé lundi n'a pas pu suivre, d'après elle.

Un avis partagé par Kurt Callaerts, du syndicat chrétien ACV-Transcom. "(Il n'y a) pas de grève. Swissport a prévu trop peu de personnel. On récolte ce que l'on sème...", a relevé le syndicaliste sur Twitter. Une solution serait actuellement recherchée.

Brussels Airlines avait tweeté lundi midi que les vols de la compagnie subissaient des retards allant jusqu'à une heure en raison d'une action sociale au sein de Swissport. Mais selon la syndicaliste, les problèmes sont la conséquence d'une série de circonstances, notamment l'interruption de certains contrats de travailleurs. La période des fêtes est traditionnellement chargée et le mauvais temps de lundi a entraîné des retards et un pic d'avions à traiter. Le personnel occupé lundi n'a pas pu suivre, d'après elle. Un avis partagé par Kurt Callaerts, du syndicat chrétien ACV-Transcom. "(Il n'y a) pas de grève. Swissport a prévu trop peu de personnel. On récolte ce que l'on sème...", a relevé le syndicaliste sur Twitter. Une solution serait actuellement recherchée.