Parkwind, le holding de Colruyt chapeautant les deux parcs éoliens offshore, a vendu des participations à Sumitomo. Le Japonais devient ainsi un partenaire aussi bien dans Belwind que dans Northwind, précisent les journaux. Le but est également que les autres partenaires de Parkwind (Rabo et Meewind chez Belwind, Aspiravi chez Northwind) fassent toujours part du projet.

Cette opération ne signifie pas que Colruyt souhaite se retirer du secteur, ajoutent les quotidiens. Mais grâce à cette cession partielle, Parkwind reçoit des millions d'euros pour continuer ses investissements. Colruyt reste le premier investisseur belge dans le secteur de l'éolien offshore et y a déjà investi quelque 120 millions d'euros.

En Belgique, Sumitomo est déjà actif dans la chimie, l'immobilier et les transformateurs. Le conglomérat possède des parcs éoliens offshore aux Etats-Unis et en Afrique du Sud.

Parkwind, le holding de Colruyt chapeautant les deux parcs éoliens offshore, a vendu des participations à Sumitomo. Le Japonais devient ainsi un partenaire aussi bien dans Belwind que dans Northwind, précisent les journaux. Le but est également que les autres partenaires de Parkwind (Rabo et Meewind chez Belwind, Aspiravi chez Northwind) fassent toujours part du projet. Cette opération ne signifie pas que Colruyt souhaite se retirer du secteur, ajoutent les quotidiens. Mais grâce à cette cession partielle, Parkwind reçoit des millions d'euros pour continuer ses investissements. Colruyt reste le premier investisseur belge dans le secteur de l'éolien offshore et y a déjà investi quelque 120 millions d'euros. En Belgique, Sumitomo est déjà actif dans la chimie, l'immobilier et les transformateurs. Le conglomérat possède des parcs éoliens offshore aux Etats-Unis et en Afrique du Sud.