Trois sites de l'ancienne division d'Alstom Energie subsistent en Belgique. De loin le plus important, le site carolo compte selon Romeo Bordenga quelque 130 travailleurs et est spécialisé dans les activités de maintenance.Celles-ci se mènent après réception de pièces ou au sein de sites de centrales nucléaires, thermiques ou hydrauliques ou d'usines de l'industrie lourde. Les deux autres sites à Verviers et Gand ne comptent qu'une quinzaine de travailleurs chacun, souligne Romeo Bordenga. "Si le groupe devait réduire l'emploi à Charleroi, il toucherait à l'activité même", met en garde le permanent syndical. (Belga)

Trois sites de l'ancienne division d'Alstom Energie subsistent en Belgique. De loin le plus important, le site carolo compte selon Romeo Bordenga quelque 130 travailleurs et est spécialisé dans les activités de maintenance.Celles-ci se mènent après réception de pièces ou au sein de sites de centrales nucléaires, thermiques ou hydrauliques ou d'usines de l'industrie lourde. Les deux autres sites à Verviers et Gand ne comptent qu'une quinzaine de travailleurs chacun, souligne Romeo Bordenga. "Si le groupe devait réduire l'emploi à Charleroi, il toucherait à l'activité même", met en garde le permanent syndical. (Belga)